NAUJAN ET POSTIAC (voir plan) est situé au cœur de l’Entre-deux-mers, et enclavé entre vallée et ruisseaux : la vallée de l’Engranne à l’est, le ruisseau du prieur au nord, et le ruisseau de Gayet au sud.

C’est le 27 août 1813 que deux petits villages (Postiac et Naujan) furent associés, pour former une commune de 1100 hectares, principalement viticole.

L’histoire de la paroisse de Naujan n’est autre que celle des seigneurs qui possédaient les maisons ou les fiefs nobles. Dès le XIe siècle, les seigneurs de NAUJAN marquent leur possession, jusqu’au XIVe siècle. A partir du XVe, les NAUJAN quittent la région. Une autre lignée de nobles apparaît dès 1355 et donne son nom au domaine d’Arpaillan, dans la paroisse de Naujan.

Au 16e siècle, le seigneur d’Arpaillan , Jean de Chartres, écuyer et seigneur de la maison noble, figure en 1557, dans le rôle des nobles sujets, au ban de la sénéchaussée du Bazadais.

histoire2

Le château d’Arpaillan est une grande construction carrée du XVIe siècle bâtie sur le bord d’un vallon, au fond duquel coule le ruisseau du Riutort. Deux de ses angles sont empâtés par une tour ronde, les deux autres par deux contreforts. Entourée de fossés, on entre dans cette enceinte privée par une grande porte.

D’autres maisons nobles vont s’identifier au XVIe siècle dans la paroisse :

  • Le château de Perponcher, qui était à l’origine de la propriété, dès le XV e siècle, de la famille des seigneurs de Perponcher, originaire des environs de Sarlat, en Périgord ;
  • La maison noble de Thèze (ou Taise), de forme barlongue avec une tour à pans coupés du XVI e siècle ;
  • Le château de Roqueneuve du XIIe ou XIV e siècle, où résida le « compère Guilleri », petit personnage d’une vieille chanson française ;
  • Le château du Retou, XIV e siècle, au lieu dit appelé autrefois le vignoble.

D’autres monuments restent pittoresques et charmants, tels que les moulins, indispensables outils pour nourrir le peuple. Dans la paroisse de Naujan, deux moulins à eau remontent au début du XIIIe siècle :TEZE 346 x 250

  • Le moulin d’Estanève, jouit d’une longue histoire de famille de meuniers depuis les années 1205 où il commença à fonctionner ;
  • Le moulin d’Estournet ou de Pibouleau, qui de même reflète une longue histoire paysanne.

Tous deux sont bâtis sur le cours d’eau de l’Engranne, sur les limites Est de la commune.

Un autre moulin, sur le cours d’eau de la Vincence, marque son histoire aux XVe et XVIe siècles, le moulin de Gayet dans la paroisse de Postiac.

histoire4L’église Naujan et Postiac :

L’histoire de l’église Saint Pierre de Naujan reflète la vie mouvementée de la région. D’architecture romane XIe siècle, elle n’avait, au XIIe siècle qu’une nef divisée en trois travées, très probablement suivies, à l’Est, d’un chœur et d’une abside semi-circulaire. Au XVIe siècle le chœur fut refait et fermé par un chevet et l’on y a ajouté un transept, ce qui a donné au monument la forme d’une croix latine. Ces aménagements, d’un style gothique, entraînent de nouvelles transformations pour fortifier l’église.

     
Go To Top