Mairie

Mairie

DOJO

DOJO

Le relais

Le relais

NAUJAN ET POSTIAC est une commune de gironde, entre BORDEAUX et RAUZAN, au sud de LIBOURNE.

 

NAUJAN ET POSTIAC (voir plan) est situé au cœur de l’Entre-deux-mers, et enclavé entre vallée et ruisseaux : la vallée de l’Engranne à l’est, le ruisseau du prieur au nord, et le ruisseau de Gayet au sud.

 

C’est le 27 août 1813 que deux petits villages (Postiac et Naujan) furent associés, pour former une commune de 1100 hectares, principalement viticole.

L’histoire de la paroisse de Naujan n’est autre que celle des seigneurs qui possédaient les maisons ou les fiefs nobles. Dès le XIème siècle, les seigneurs de NAUJAN marquent leur possession, jusqu’au XIVème siècle. A partir du XVème, les NAUJAN quittent la région. Une autre lignée de nobles apparaît dès 1355 et donne son nom au domaine d’Arpaillan, dans la paroisse de Naujan.

Au XVIème siècle, le seigneur d’Arpaillan, Jean de Chartres, écuyer et seigneur de la maison noble, figure en 1557, dans le rôle des nobles sujets, au ban de la sénéchaussée du Bazadais.

 img1
Le château d’Arpaillan est une grande construction carrée du XV ème siècle bâtie sur le bord d’un vallon, au fond duquel coule le ruisseau du Riutort. Deux de ses angles sont empâtés par une tour ronde, les deux autres par deux contreforts. Entourée de fossés, on entre dans cette enceinte privée par une grande porte.





 img2D’autres maisons nobles vont s’identifier au XVIème siècle dans la paroisse :

Le château de Perponcher, qui dès le XV ème siècle, était à l’origine la propriété de la famille des seigneurs de Perponcher, originaire des environs de Sarlat, en Périgord ;

 

 

img3
La maison noble de Thèze (ou Taize), 
de forme barlongue avec une tour à pans coupés du XVIème siècle ; La maison a dû recevoir son nom d'une famille qui vint à Naujan à cette époque. Un Bernard Thèze (de Theza), du diocèse de Lescar, notaire royal de Naujan passait, fin 1496 et début 1505, des actes de ventes de terres situées dans la paroisse de Postiac dans laquelle il était propriétaire ;

 

img4

Le château de Roqueneuve 
du XII ème ou XIV ème siècle, où résida le « compère Guilleri », petit personnage d’une vieille chanson française ;

 






img5Le château du Retou
du XIVème siècle. Le Rétou, situé à l'extrémité occidentale de la paroisse de Postiac, était primitivement un village qui s'est appelé La Vignole (La Binhola), Les Petits, Guillemin Petit, Le Rectour et enfin Le Rétou ;

 

 

img6
Le château de Naujan
, construit au XVIème siècle. Il s’agit à l’origine d’une maison de maître campagnarde qui porte alors le nom de "La Pigeonnière" qui lui vient de la présence d’un gros pigeonnier carré. Au XVIIème siècle, Les LACOMBE, famille de notaires et de juges font agrandir la bâtisse. En 1764, les GILLET DE MORAMBERT, deviennent propriétaires par héritage. Ils entreprennent des travaux visant à  transformer en un véritable château l'ancienne maison deimg7 maître. On lui ajoute alors un pavillon à trois niveaux dans le goût du XVIIème siècle, tandis que l’angle opposé est flanqué d’une échauguette. L’édifice prend alors le nom de "Château de Naujan" ;









img8 D’autres monuments restent pittoresques et charmants, tels que les moulins,   indispensables outils pour nourrir le peuple :

 Dans la paroisse de Naujan, deux moulins à eau bâtis sur le cours d’eau de   l’Engranne, sur les limites Est de la commune,         remontent au début du   XIIIème siècle. :

 

                              
Le moulin d'Estanève jouit d’une longue histoire de famille de meuniers  
depuis les années 1205 où il commença à fonctionner ;img9

 




Le moulin d’Estournet ou de Pibouleauqui de même reflète une longue histoire paysanne, est cité pour la première fois en 1231

 

Dans la paroisse de Postiac, situé sur le cours d’eau de la Vincence, le moulin de Gayet (Gayète) dont les ruines disparaissent petit img10à petit sous la végétation, marque son histoire aux XVème et XVIème siècles.

 



L’église Naujan
L’histoire de l’église Saint Pierre de Naujan reflète la vie mouvementée de la région. D’architecture romane XI ème siècle, elle n’avait, au XII ème siècle qu’une nef divisée en trois travées, très probablement suivies, à l’Est, d’un chœur et d’une abside semi-circulaire. Au XVIème siècle le chœur fut refait et fermé par un chevet et l’on y a ajouté un transept, ce qui a donné au monument la forme d’une croix latine. Ces aménagements, d’un style gothique, entraînent de nouvelles transformations pour fortifier l’église.

 img11a     img11b
L’église de Postiacde plan rectangulaire, des XIème et XIIème siècles, est désaffectée depuis bien longtemps! Après la révolution, elle devint propriété nationale et resta abandonnée pendant 16 ans avant d’être rachetée en 1801 par le propriétaire du Retou. En 1860, ce dernier obtint une faveur de Monseigneur l’archevêque qui lui permit de conserver à l’église le titre de chapelle privée.

 img12

 A part l’église St Pierre de Naujan, ces monuments, appartiennent à des particuliers et en conséquence sont privés.

Agenda

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28